);
Toronto Raptors

Quels sont les besoins des Raptors au repêchage?

masai-ujiri-bobby-webster-ftr.jpg
Masai Ujiri, Bobby Webster [NBA Getty Images]

Les Raptors auront deux choix au repêchage de la NBA en 2020, soit les 29e et 59e au total.

C'est la première fois que ça arrive au cours d'un même encan depuis 2016, quand ils avaient sélectionné Jakob Poeltl (no 9) et Pascal Siakam (no 27).

Après avoir recruté Dewan Hernandez (no 29) l'an passé mais personne en 2018, ça faisait un bout de temps que Toronto n'avait pas eu une telle opportunité de regarnir sa banque d'espoirs.

Quels sont les besoins des Raptors?

Du renfort au poste de garde

C'est une mesure de protection au cas où Fred VanVleet n'est pas de retour avec l'organisation.

PLUS: Le Québécois Mané dans la mire de la NBA

S'il devait partir, Toronto perdrait son garde partant et meilleur pointeur des dernières séries. Les Raptors auraient un vide à combler sans ce marqueur et fabricant de jeu qui excelle aussi en défense sur le périmètre. Bien que leur sixième homme Norman Powell puisse remplir ce poste avec derrière lui la recrue Terence Davis comme élément de profondeur pour le remplacer, il serait bon d'avoir une certaine police d'assurance.

Ce serait aussi le genre de joueur que le vétéran Kyle Lowry pourrait prendre sous son aile.

Joueurs à surveiller en première ronde

Malachi Flynn, San Diego State : après quatre années dans les rangs universitaires, il est prêt à avoir un impact immédiatement. Son arsenal de meneur de jeu est vaste, c'est un tireur précis et il a à cœur ses responsabilités défensives.

Desmond Bane, TCU : lui aussi peut aider sa nouvelle équipe dès maintenant après quatre saisons passées avec TCU. C'est un arrière qui affiche une belle constance, avec une efficacité globale de 43,3 % sur les tirs de trois points au cours de son parcours.

Theo Maledon, France : meneur et fabricant de jeu dont le talent reste encore à être poli, il pourrait bien se développer en étant entouré de Lowry et des autres. Le Français a eu comme mentor le futur membre du Temple de la renommée Tony Parker.

Tre Jones, Duke : il semble l'un des candidats idéaux pour les Raptors selon les projections. C'est l'un des gardes les plus solides de sa cohorte dans les deux sens du terrain. Marqueur et fabricant de jeu qui démontre du flegme, il est coriace défensivement. Il dit déjà étudier des vidéos de Lowry et VanVleet.

Joueurs à surveiller en deuxième ronde

Markus Howard, Marquette : marqueur prolifique qui pourrait donner un coup de main aux Raptors comme réserviste. Il a amassé en moyenne 25 points par rencontre lors de deux de ses quatre saisons avec Marquette.

Peyton Pritchard, Oregon : il a connu quatre saisons couronnées de succès à Oregon, et ce, en faisant preuve de leadership. Il a affiché des moyennes de 20,5 points et 5,5 aides par match la saison dernière, avec une efficacité de 41,5 % derrière la ligne de trois points.

De la relève au centre

There's a chance the Raptors could lose their centre rotation this offseason with both Serge Ibaka and Marc Gasol entering unrestricted free agency.

MORE: Free agency destinations for Ibaka | Free agency destinations for Gasol

Les Raptors pourraient perdre leur rotation au centre durant la saison-morte puisque Serge Ibaka et Marc Gasol se retrouveront sur le marché de l'autonomie.

Ils ont combiné 22,9 points et 14,5 rebonds par match en 53,4 minutes de jeu pour la formation canadienne la saison passée. Ils laisseraient un trou béant si les deux devaient partir. Ils ont amené de l'expérience dans le vestiaire, ont solidifié la défense et ont assuré une bonne transition en attaque.

Il faut également se demander ce qui adviendra du Montréalais Chris Boucher, qui est joueur autonome avec restriction. Si les Raptors égalent toutes offres provenant d'une équipe rivale, ses minutes devraient gonfler considérablement en l'absence potentielle d'Ibaka et de Gasol. Les Raptors devraient être très actifs sur le marché pour dénicher leurs remplaçants. Il faut aussi s'attendre à ce qu'ils recrutent un de leurs successeurs avec l'un ou l'autre de leurs deux choix au repêchage.

Joueurs à surveiller en première ronde

Isaiah Stewart, Washington : gros ailier/centre de 19 ans qui amène de la robustesse et de l'intensité. Il avait une moyenne de 17,0 points et 8,8 rebonds par match comme joueur de première année.

Vernon Carey Jr., Duke : très grand et athlétique à la fois. Le pivot de 19 ans a eu une moyenne de 17,8 points et 8,8 rebonds comme joueur de première année avec Duke.

Udoka Azubuike, Kansas : a été une grande présence physique dans la peinture pendant quatre ans avec Kansas du haut de ses 7 pieds. Il accumulait en moyenne un double-double avec deux blocs par partie à sa dernière campagne.

Daniel Oturu, Minnesota : pourrait être repêché tard en première ronde ou au début de la seconde. Il vaudrait peut-être la peine d'aller chercher l'un des meilleurs pivots du Big Ten la saison dernière, avec ses 20 points et 11 rebonds par rencontre. Robuste et pourtant mobile, il est dynamique en défense et est polyvalent en attaque.

Joueurs à surveiller en deuxième ronde

Xavier Tillman Sr., Michigan State : pivot/ailier peu plus petit que la norme à 6 pi 8, mais il se démarque en défense et dans la bouteille. Joueur défensif de l'année dans le Big Ten la saison dernière.

Nick Richards, Kentucky :parmi le top-20 des joueurs du secondaire au pays, il n'a pas tout à fait atteint le niveau espéré par la suite, mais s'est amélioré à sa troisième saison avec Kentucky. Athlétique et mobile malgré ses 7 pieds, il est un choix attrayant en fin de ronde.

Des pointeurs réservistes

Les Raptors sont classés 20es dans la ligue pour ce qui est de la production de ses joueurs réservistes la saison dernière, moyennant 34,0 points par match. Quand on considère que Norman Powell et Serge Ibaka - un joueur qui pourrait se retrouver dans la formation partante alors que l'autre pourrait être sur le départ - sont responsables de pratiquement la totalité de cette récolte de points, il est clair que Toronto doit trouver une solution.

Il n'y a pas d'option évidente pour prendre la relève sur le banc présentement au sein de l'effectif, bien que Davis et Boucher (s'il reste à Toronto) soient de bons candidats, mais il y en a d'autres parmi les espoirs du repêchage.

Gardes

Tyrese Maxey, Kentucky : l'un des meilleurs marqueurs naturels de la cohorte. Rapide et athlétique, il peut marquer de partout. Il est peu probable qu'il soit toujours disponible au 29e rang, mais il serait un candidat de choix.

Tyrell Terry, Stanford : un autre qui devrait s'envoler avant que les Raptors n'aient la chance de s'emparer du micro, mais il serait toute une prise. Meneur de jeu et marqueur avant tout, il peut se frayer un chemin lui-même jusqu'au panier ou tirer en périphérie.

Cole Anthony, UNC : explosif, productif, il a cependant éprouvé des difficultés à son unique saison avec UNC avant de se blesser. Malgré tout, il a toujours le potentiel et le talent d'être un marqueur de premier plan pour longtemps dans la ligue à partir du banc.

Markus Howard, Marquette : tel que mentionné dans la section concernant les gardes précédemment, il pourrait être un vol en deuxième ronde grâce à sa production à sa sortie du banc.

Pivots/ailiers

Vernon Carey Jr., Duke : tel que mentionné auparavant également, il serait une belle addition au centre, étant capable de marquer de divers angles.

Killian Tillie, Gonzaga : un grand gaillard qui peut marquer des trois points ou dos au panier. Il avait une efficacité d'au moins 40 % sur les trois points lors de trois de ses quatre saisons à Gonzaga, et une moyenne de 14 points par match la saison dernière.

Lamar Stevens, Penn State : Stevens pourrait se faufiler et être encore disponible au moment où les Raptors doivent parler, au 59e rang. L'avant a multiplié les double-doubles à chacune de ses quatre campagnes avec Penn State et a notamment présenté une moyenne de 19,9 points à sa troisième.

Jordan Nwora, Louisville : celui qui peut faire le travail dans chacune des trois portions du terrain a obtenu plus de 17 points par match lors de trois de ses quatre saisons à Louisville. Il serait surprenant qu'il soit encore disponible au 59e échelon mais les projections le concernant varient beaucoup en deuxième ronde.

More from NBA.com

ball-washington-bridges-grahm-rozier-11262020-nbae-gettyimages
LaMelo, Hornets will be must-see in 2021
Gilbert McGregor
#LaMeloBall
Can Ball evolve into Hornets' next superstar?
Yash Matange
#2011NBAlockout
On This Date: 2nd-longest NBA lockout ends
Yash Matange
hassan-whiteside-nbae-gettyimages-ftr
Report: Whiteside to sign with Kings
Gilbert McGregor
marc-gasol-11252020-ftr-nbae-gettyimages
Gasol reflects on time with Raptors, love for Toronto
Gilbert McGregor
wesley-matthews-fred-vanvleet-11252020-nbae-gettyimages-ftr
VanVleet's contract makes history
Gilbert McGregor
More News