NBA en français

Karim Mané a l'opportunité de grandir à Orlando

KarimMane

Il n'a peut-être pas suivi le chemin traditionnel, mais Karim Mané est maintenant un joueur de la NBA.

Neuf jours après ne pas avoir entendu son nom lors de la soirée du repêchage, le Canadien Mané a signé une entente à deux volets avec le Magic d'Orlando. Né à Dakar au Sénégal, Mané et sa famille ont déménagé à Montréal lorsqu'il avait sept ans, et il s'ajoute maintenant à une liste toujours grandissante de Canadiens au sein de la ligue.

Mané a joint la NBA après avoir passé les trois dernières saisons à développer ses habiletés avec le Collège Vanier de Montréal, où il est devenu de l'avis de tous un espoir de premier plan. Il peut jouer. Il est grand, athlétique et explosif.

Après avoir étudié les offres de bourses de plusieurs programmes de la NCAA de premier plan, Mané a décidé ultimement de faire le saut chez les pros et il a trouvé preneur à Orlando, où il amorcera sa carrière dans la NBA.

À 6'5" avec une envergure de 7', Mané a les mensurations d'un garde-type, et il a une solide charpente sur laquelle il peut bâtir. Mais comment il tirer son épingle du jeu avec le Magic?

En incluant Mané, l'alignement du camp d'entraînement d'Orlando met en vedette six gardes capables de générer de l'attaque, dont l'ancien premier choix Markelle Fultz et le 15e choix du dernier encan Cole Anthony. Même si cela semble contre-intuitif, cette compétition à l'arrière devrait se traduire en opportunité pour Mané.

Opportunité de grandir, opportunité d'apprendre, opportunité de se développer et, ultimement, opportunité de jouer.

Dans une année typique, le contrat à deux volets de Mané devrait signifier qu'il partage son temps entre le Magic d'Orlando et leur club affilié dans la G League, le Magic de Lakeland. Avec l'incertitude autour de la saison de la G League, on ne sait pas si - et quand - la saison débutera.

Pour l'instant, Mané va passer 100% de son temps avec Orlando, où il s'engagera dans une série de batailles avec les autres gardes de l'alignement. Alors que son contrat à deux volets est garanti pour l'entièreté de la saison, il n'a pas la pression de se battre pour un poste avec la menace d'être retranché, ce qui devrait être bénéfique pour la confiance d'un jeune joueur.

Dans une saison où la profondeur sera plus importante que jamais, Mané joue à la position la plus importante pour une équipe menée par l'entraîneur Steve Clifford, qui a déjà démontré qu'il n'avait pas peur de se fier à des joueurs ayant des contrats à deux volets.

Une des victoires les plus impressionnantes d'Orlando l'an dernier est survenue le 15 janvier, lorsque le Magic l'a emporté par un point face à LeBron James et les Lakers de Los Angeles au Staples Center. Dans ce match, Clifford s'est fié à l'ailier B.J. Johnson, qui a terminé avec neuf points en un peu moins de 23 minutes d'action.

C'est encore tôt, mais Mané se présente au camp avec l'opportunité de montrer et de prouver qu'il peut être utilisé avec confiance dans des situations similaires pour la saison à venir.

Le Magic est dans une position intéressante. Ils se sont qualifiés pour les séries lors des deux dernières saisons, décrochant le septième rang en 2019 et le huitième en 2020, mais il a été éliminé en cinq matchs à chaque fois. Alors que l'alignement d'Orlando est composé d'un mélange de jeunes et de vétérans, la capacité de l'équipe de grimper dans le premier tiers de la Conférence de l'Est va dépendre du développement de ses jeunes joueurs.

Âgé de 20 ans, Mané peut définitivement faire partie de ce mouvement vers le futur.

Pendant que le Magic va continuer de faire confiance à Nikola Vucevic (30 ans) et Evan Fournier (28 ans), ce dernier devenant joueur autonome après la saison 2020-21, l'alignement du camp d'entraînement de l'équipe met en vedette 13 joueurs âgés de 25 ans ou moins. Parmi ceux-ci, les anciens choix de premier plan Fultz, Mo Bamba, Aaron Gordon et Jonathan Isaac ainsi que quatre recrues en Anthony, Mané, Devin Cannady et Chuma Okeke.

Sous la tutelle de Fournier, Vucevic, Al-Farouq Aminu, Terrence Ross et l'ancienne Recrue de l'année Michael Carter-Williams, jumelé au personnel d'entraîneurs qui continue de progresser, ce jeune groupe a la chance d'amener le Magic au prochain niveau.

Pour Mané, il y a quelques vétérans de qui il pourrait apprendre comme Carter-Williams, qui a des mensurations similaires, et Khem Birch, qui est né à Montréal. Orlando se joint aux Warriors de Golden State, aux Grizzlies de Memphis, aux Knicks de New York, au Thunder d'Oklahoma City et aux Raptors de Toronto parmi les équipes ayant un duo de Canadiens dans leur alignement.

Parmi ces équipes, le Thunder et les Raptors comptent sur les Montréalais Luguentz Dort et Chris Boucher qui, après n'avoir pas été repêchés, ont cheminé jusqu'à des contrats de plusieurs saisons. Ça vous semble familier?

L'Histoire se répète souvent, et Karim Mané pourrait bien être le prochain en lice.

More from NBA.com

#Kawhi
Kawhi makes his intentions clear with Clippers
Kyle Irving
Brooklyn Nets star Kyrie Irving
Kyrie remotely joins media day, asks for privacy
Brian Mahoney — AP
Miami Heat star Kyle Lowry
First look at Lowry in Heat uniform
Scott Rafferty
Joel Embiid, Doc Rivers, Philadelphia 76ers
76ers sound off about Ben Simmons at Media Day
Kyle Irving
Raptors head coach Nick Nurse and Fred VanVleet
What we learned from Raptors media day
Scott Rafferty
Cavaliers guard Kevin Pangos
Can Pangos make the transition to NBA?
Scott Rafferty
More News